Connect with us

FAQ

Les produits à base de cannabinoïdes peuvent-ils être vendus comme des compléments alimentaires ?

Réglementation des compléments alimentaires

Les produits naturels, comme les produits alimentaires et les compléments, sont consommés sous différentes formes depuis des siècles d’existence humaine. Les formes les plus populaires sont brutes dans leur préparation et extraites directement des feuilles, des bourgeons, de la tige ou des racines de ces produits naturels. Parfois, différentes civilisations ont tenté des formes de consommation comprenant des mélanges, des isolats de solvants, des dérivés d’herbes et des galets granulés. La plante de cannabis est utilisée depuis longtemps sous différentes formes, même avant l’avènement des lois réglementaires qui visent à lutter contre les utilisations non approuvées et les transactions interdites de produits à base de CBD.

Les compléments alimentaires sont des substances non prescrites, naturelles ou synthétiques, qui sont vendues comme sources supplémentaires de nutriments ou comme approche intégrative pour réduire le risque de complications de santé telles que l’ostéoporose, l’arthrite, le diabète et une foule de maladies neurodégénératives. Les pilules, gels, liquides et poudres disponibles sur le marché contiennent généralement des acides aminés essentiels, des nutriments, des fibres, des enzymes, des plantes et des minéraux. Dans différents pays du monde, les réglementations strictes régissant la production et la vente de médicaments sur ordonnance ne s’appliquent généralement pas aux compléments alimentaires. Dans les États-Unispar exemple, les compléments alimentaires ne sont tenus de porter qu’une étiquette claire et détaillée décrivant les composants de chaque unité du complément.

Contrairement aux médicaments sur ordonnance et aux produits pharmaceutiques, la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis ne teste pas l’efficacité et les niveaux de composants des compléments alimentaires et ne demande pas aux fabricants de publier des données sur le profil de sécurité des compléments alimentaires avant de les commercialiser en tant que tels. Les fabricants sont toutefois tenus de suivre les bonnes pratiques de fabrication (BPF) comme pour les médicaments afin de garantir la pureté, l’identité vérifiée et les faibles niveaux de contaminants nocifs dans les compléments. En outre, les fabricants sont également tenus de rappeler aux consommateurs que les compléments alimentaires ne sont pas destinés à diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir des maladies chez l’homme.

Position mondiale sur la commercialisation des produits cannabinoïdes en tant que compléments alimentaires

Le boom de l’industrie du CBD a vu différentes formes de cannabinoïdes, en particulier le cannabidiol (CBD) et le delta-9-tétrahydrocannabinol (THC), vendus sous différents labels. Selon les règles en vigueur dans les différentes régions, la production, la vente et l’utilisation des produits dérivés du cannabis sont largement réglementées. Aux États-Unis, la commercialisation des produits alimentaires conventionnels, des compléments alimentaires et des produits contenant du cannabis ou des composés dérivés du cannabis est régie par les dispositions de la loi fédérale sur les aliments, les médicaments et les cosmétiques (FD&C).

En vertu de cette loi, le THC et le CBD sont exclus de la définition de ce qui constitue un complément alimentaire et ne peuvent être vendus ou commercialisés en tant que tels. Par extension, l’ajout de THC ou de CBD à tout produit pharmaceutique nécessite le retrait de l’étiquette descriptive de complément alimentaire de ce produit. Puisque les deux cannabinoïdes sont exclus de l’annexe des suppléments diététiques, l’ajout des deux composés et des substances contenant les deux composés aux aliments destinés à la consommation animale ou humaine est interdit.

Toujours selon la loi, l’introduction de tout produit alimentaire contenant des substances dérivées à la fois du THC et du CBD dans le commerce inter-États est également interdite. Ces règles, en grande partie, visent à empêcher l’utilisation non autorisée de produits dérivés du cannabis dans les aliments en tant que compléments alimentaires. Toutefois, la loi FD&C stipule que les ingrédients dérivés de la plante de cannabis qui ne contiennent pas de CBD ou de THC peuvent être inclus dans les produits alimentaires ou vendus aux consommateurs en tant que compléments alimentaires, à condition que d’autres ingrédients soient présents. Exigences du FD&C applicables au produit ont été respectées.

Controverses autour des cannabinoïdes en tant que compléments alimentaires

D’un point de vue général, les controverses entourant l’utilisation des cannabinoïdes dans les produits alimentaires en tant que compléments alimentaires sont les mêmes que celles qui affectent l’utilisation des produits dérivés du cannabis en général. Suite à différentes études suggérant que les produits du cannabis peuvent être utilisés dans la gestion de certaines affections humaines, il devient logique que les gens explorent ce produit comme une alternative à la thérapie conventionnelle. En outre, de nombreux rapports anecdotiques soutiennent l’utilisation du cannabis et de ses dérivés chez l’homme. Cependant, les défauts évidents de ces rapports sont les examens de sécurité suggérant une utilisation efficace chez l’homme. La plupart des essais de recherche sur les produits du cannabis sont menés sur une population spéciale qui peut parfois présenter de grandes variations par rapport à la population normale.

En guise de verdict sur ces controverses, la FDA a déclaré qu’elle n’a connaissance d’aucune allégation confirmant que le CBD est généralement reconnu comme sûr (GRAS). Malgré cette déclaration, plusieurs entreprises font constamment pression pour que leurs marques soient reconnues comme telles dans le cercle des consommateurs de CBD. En 2018, la FDA a terminé l’évaluation des avis GRAS faits par un fabricant particulier au sujet de trois ingrédients alimentaires dérivés de graines de chanvre : la graine de chanvre décortiquée, la poudre de protéines de graines de chanvre et l’huile de graines de chanvre. Ces produits ont ensuite été autorisés à être légalement commercialisés dans l’alimentation humaine pour les allégations figurant dans les avis GRAS, à condition que d’autres exigences soient respectées.

Attentes futures sur le statut du CBD et du THC en tant que compléments alimentaires

Au fil du temps, les investisseurs et les parties prenantes de l’industrie du CBD ont fait pression sur les différents organismes de réglementation des médicaments de leur région pour qu’ils assouplissent les restrictions régissant la production et la vente de produits dérivés du cannabis en tant que compléments alimentaires. La pression pour cette nouvelle réglementation a pris différentes formes. En octobre 2019, l’American Herbal Products Association, la Consumer Healthcare Products Association, le Council for Responsible Nutrition et la United Natural Product Alliance ont envoyé une lettre commune au Congrès pour tenter d’obtenir une dérogation spéciale pour le CBD dans le cadre de la réglementation actuelle sur les compléments alimentaires.

Dans la même veine, un projet de loi a été déposé pour modifier la loi FD&C. Différentes sections du projet de loi sont axées sur la modification de la définition actuelle de « complément alimentaire » afin de permettre aux personnes et aux entreprises autorisées d’introduire le CBD dans le commerce interétatique et de permettre l’utilisation du CBD – et non d’autres constituants de la plante de cannabis – comme additif alimentaire dans les produits destinés aux humains et aux animaux. S’il est adopté, ce projet de loi modifiera complètement la position actuelle de la FDA sur l’utilisation du CBD comme complément alimentaire.

Dans l’ensemble, l’absence d’un rapport de données de sécurité sur l’utilisation du CBD et du THC comme compléments alimentaires chez l’homme est un obstacle majeur qui pourrait déterminer le verdict final des différents organismes de réglementation sur le statut des composés dérivés du cannabis dans les produits alimentaires.

Lire la suite
Clic pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Fleurs CBD
Herbal SHOP
Fleurs de CBD
vaporisateur Cannabis
Actu CBD
CBD liquide
CBD BOX
Avis CBD
fleurs CBD
News CBD
huile cannabis

ARTICLES POPULAIRES